Soutien quasi unanime aux fusions communales

Article paru dans 24heures le 17 juin 2015

Grand Conseil – Le Grand Conseil affirme son soutien quasi unanime aux fusions communales et cherche des pistes de réflexions.

Entre novembre 2014 et janvier 2015, sept projets de fusions de communes ont échoué. Il faut trouver une solution pour y remédier. C’est le message du Grand Conseil qui a accepté à la presque unanimité un postulat du socialiste Nicolas Rochat Fernandez qui incite le Conseil d’Etat à agir. Seuls quelques députés de droite se sont abstenus.

Après de légères modifications en commission, les mesures proposées sont multiples. Parmi elles, il s’agirait d’adapter l’incitation financière que verse le Canton, sans forcément la rendre obligatoire. Ou encore de permettre aux Municipalités d’un projet qui a échoué d’en proposer un second sans obligatoirement faire voter la population. Un vote du Conseil communal ou général pourrait suffire.

Dossier sensible

A la tête du Département des institutions, la conseillère d’Etat Verte Béatrice Métraux promet que ces idées seront prises en compte par le groupe de travail qu’elle a créé il y a plusieurs mois. «Ce groupe de travail comparera notamment les pratiques politiques et financières des autres cantons et proposera des pistes d’action», note-t-elle.

Le dossier est sensible, comme le soulignent bon nombre de députés. «Un projet de fusion tient à plusieurs éléments, estime le libéral-radical Maurice Neyroud. Certains sont subjectifs et émotionnels. L’incitation financière doit rester une aide secondaire.» (24 heures)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *