Frontaliers: « Il faut rappeler Bercy à l’ordre »

Le problème des impôts des frontaliers français fait réagir au Grand Conseil vaudois. Une résolution, une interpellation et un postulat ont été déposés mardi. «Nous en sommes presque à 120 millions de francs», a affirmé le grand argentier vaudois Pascal Broulis. Il répondait à une question du socialiste Nicolas Rochat Fernandez et à l’annonce d’une résolution du PLR Alexandre Berthoud.

Article paru dans Le Matin du 27 novembre 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *