Pas de transparence accrue pour les lobbyistes au Palais fédéral

Le Conseil national rejette une réglementation minimale qui aurait obligé les représentants des groupes d’intérêts à publier leurs mandats. La faîtière des lobbyistes elle-même demande un système d’accréditation.

Article dans le Temps du 18 juin 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *